AGADEZ le 2 décembre 2010

Bonjour Patrick

Comme je te l'annonçais la dernière fois, j'ai profité des jours fériés occasionnés par la fête de l'Aïd El Kebir (Tabaski ou fête du mouton) pour effectuer une mission de sensibilisation à Assakamour en compagnie de Rabdoullah. Nous avons effectuer des réunion avec différents groupes pour débattre des problèmes du village et donner les meilleurs conseils. Nous avons d'abord rencontré les jeunes pour parler des problèmes de sécurité dans le travail, sur les motos, avec les motopompes et sur les axes routiers. En rappelant et en commentant  les différents exemples d'accidents et d'incidents survenus ces deux dernières années à Assakamour et ses environs, les jeunes ont pris conscience et on promis d'être plus prudents. Le second groupe rencontré est celui des parents d'élèves et du COGES. Là la question centrale était l'utilité de l'école et la nécessité de scolariser tous les enfants en âge d'aller à l'école. Nous avons beaucoup insisté sur la scolarisation des filles afin que qu'elles soient au pied d'égalité que les garçons. A cette réunion, les parents d'élèves et le COGES m'ont chargé de transmettre leurs remerciements et expriment leur profonde gratitude à l'Association ASSAKA qui a fait d' Assakamour un village modèle dans la Région d' Agadez.
Notre dernière réunion était avec les Collégiens qui étaient présents à Assakamour à l'occasion de la fête. Nous les avons exhorté à redoubler d'effort pour mériter tous les soins que leur apporte l'Association. Nous leur avons aussi rappelé que tout celui d'entre eux qui arrive à être premier de sa classe aura une récompense spéciale (10 000 F CFA) et le 2ème aura 5000 F CFA.

A la lumière de cette mission, il me semble que les mentalités commence à changer mais il reste encore beaucoup à faire. Il nous faudra encore organiser ce genre de débat chaque fois que c'est possible pour avancer.

Amitié
Djibril